Que couvre l’assurance habitation ?

La couverture de l’assurance habitation est indispensable pour prévoir les éventuels risques de la détérioration de la propriété immobilière. En effet, les spécificités de ladite assurance habitation (telles que la couverture, les durées, le niveau de garantie, les primes ou autres) varient suivant chaque pays. En France, l’assurance habitation ou contrat MRH, désigne un contrat d’assurance modulable, selon les formules supplémentaires, pour les particuliers et leur annexe, couvrant la qualité initiale des locaux ainsi que la responsabilité civile des occupants.

Les avantages de la couverture de l’assurance habitation

Pour commencer, la couverture de l’assurance habitation s’adresse aux particuliers et leurs annexes. En effet, il s’agit d’une couverture facultative à l’égard de son propriétaire, sauf si la propriété immobilière en question se trouve en copropriété. Ensuite, le propriétaire peut imposer à son locataire de souscrire à une assurance habitation pour conserver la qualité initiale de sa propriété immobilière. A défaut de souscription, le propriétaire peut procéder à la rupture du contrat de bail. Puis, il s’agit d’un contrat d’assurance modulable pour permettre d’accroître le niveau de garanties. Aussi, celui-ci couvre généralement les dommages qui pouvant atteindre les biens de l’assuré, tels que le bris de glace, le cambriolage, les catastrophes naturelles, les dégâts de l’eau, le gel de canalisation, l’incendie, le vandalisme, etc. L’objectif étant d’assurer l’intégrité des locaux et leurs contenus ainsi la responsabilité civile des habitants. De plus, l’assureur est libre de prédéfinir tous les biens qui peuvent faire l’objet de couverture de l’assurance habitation…

Les principaux types d’assurance habitation

En général, il existe 4 principaux types d’assurance habitation.

L’assurance HP couvre à la fois sa résidence, ses biens (cabanon, garage, piscine, etc.) et sa responsabilité civile. Cette formule couvre les actes de vandalisme, les catastrophes naturels, les catastrophes technologiques, les dégâts des eaux, l’incendie, le vol, etc. Ensuite, l’assurance copropriété garanti la propriété immobilière et les biens de la communauté. Par la suite, l’assurance locataire en AH couvre le remplacement biens détruits ou volés. Toutefois, la couverture peut consister en un remplacement à l’état neuf ou en un remboursement a un montant déprécié prévu suivant les clauses du contrat. Puis, l’assurance propriétaire non occupant garantit sa responsabilité civile ainsi que ses investissements mobiliers et immobiliers…

Que couvre l’assurance habitation ?

En France, la couverture de l’assurance habitation concerne les locaux, leurs contenus, la responsabilité civile ainsi que les garanties annexes. A cet effet, le contrat peut donc comprendre 3 types de garanties.

En premier lieu, les garanties classiques regroupent les attentats et/ou actes terroristes, les biens professionnels, le bris de glace des biens en verre, le cambriolage avec effraction, la casse des mobiliers, le choc de véhicule, les catastrophes technologiques, le contenu du réfrigérateur, les dégâts des eaux suite à la fuite d’eau ou débordement d’égouts ou infiltration du toit, les dommages électriques, les événements naturel et climatique, l’incendie et événements connexes, le jardin et clôture, les objets de valeur, le remplacement à l’état neuf, le vandalisme, le vol, etc. En second lieu, les garanties responsabilité civile s’adressent aux personnes, aux animaux, aux bâtiments, aux activités de loisir, à certaines pratiques professionnelles, à la responsabilité locative et celle villégiature, etc. En dernier lieu, les extensions de garanties s’appliquent à une assistance, à la canalisation, aux frais et pertes monétaires, à la protection des bagages, à la protection juridique, à la piscine, au rachat de franchise, aux voitures d’enfants…

Quels documents fournir pour souscrire une assurance habitation ?
Assurance scolaire : mon enfant est-il couvert par mon assurance habitation ?