Assurance hospitalisation : que doit-on souscrire ?

L’assurance hospitalisation est une couverture complémentaire et non obligatoire dans le cadre de l’assurance maladie obligatoire. L’hospitalisation en question consiste en l’admission du patient à séjourner auprès d’un établissement hospitalier pour cause d’accident ou d’accouchement ou de maladie. En principe, il appartient au patient de le souscrire individuellement dans le cadre d’un contrat particulier, à l’exception de la couverture collective offerte par l’employeur à ses personnels.

Avantages de souscrire à une assurance hospitalisation

En France, souscrire à une assurance hospitalisation n’est pas obligatoire aux yeux de la loi par rapport à l’assurance maladie. Ensuite, différentes garanties sont offertes par le souscripteur suivant les termes du contrat d’assurance passés. Notamment, le forfait quotidien d’hospitalisation, le ticket modérateur (le montant restant non pris en charge par la SS), certains frais nécessaires pour le traitement pré-hospitalier et post-hospitalier. Puis, les 80 pourcent des frais d’hospitalisation peuvent être couverts par l’assurance maladie, tandis que les 20 pourcent restants seront couverts par l’assurance hospitalisation. Toutefois, il faut que l’hospitalisation ait lieu dans un centre hospitalier public ou dans celui privé prévu par convention…

Les différentes formes d’hospitalisation

L’hospitalisation en question consiste en l’admission du patient à séjourner auprès d’un établissement hospitalier pour cause d’accident ou d’accouchement ou de maladie. A ce titre, il existe différentes formes d’hospitalisation qui s’offre aux patients. En général, le patient peut s’adresser à son médecin (généraliste ou spécialiste) pour faire un diagnostic. Il peut également prendre rdv avant de se rendre à l’hôpital transporté par un véhicule de secours (ambulance ou VSAV ou unité hospitalière) ou par ses propres moyens.

Toutefois, l’hospitalisation peut se faire à domicile ou de jour ou sans consentement (comme le cas de l’internement psychiatrique, etc.) ou voire même par voie sociale.

Que doit-on souscrire dans le cadre d’une assurance hospitalisation ?

Contrairement à une assurance maladie, l’assurance hospitalisation indemnise les frais relatifs à une hospitalisation pour cause d’accident ou accouchement ou de maladie. C’est une assurance non obligatoire et peut constituer un complément de garantie dans le cadre d’une assurance maladie.

En principe, l’assurance hospitalisation couvre le forfait quotidien d’hospitalisation, le ticket modérateur (le montant restant non pris en charge par la SS), certains frais nécessaires pour le traitement pré-hospitalier et post-hospitalier. Vous pouvez également bénéficier d’une indemnité journalière pendant le nombre de séjour à l’établissement hospitalier (clinique ou hôpital) et ce, suivant la forme de contrat souscrit. Pour une personne âgée de plus de 65 ans, et selon le niveau de garantie, il est possible de profiter d’une assurance hospitalisation lorsque cette dernière arrive à payer une certaine somme, préalablement définie, par mois. Celle-ci rembourse généralement les sommes non couvertes par l’assurance maladie.

Toutefois, celle-ci exclue la prise en charge de la chambre spécifique, les dépassements d’honoraire, la garde de l’enfant, la perte de salaire suite à l’arrêt de travail et l’ensemble des soins traitement pré-hospitalier et post-hospitalier…

Téléconsultation : les Français de plus en plus adeptes !
Appareil auditif : comment est-ce remboursé ?